Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Serigne Fallou: "Vous m'avez tué et enterré, et pourtant je ne suis pas mort"

Posté par: Association Architecte du Bien(AAB)| Jeudi 17 mai, 2018 15:05  | Consulté 271 fois  |  0 Réactions  |   

Autour de la victime à la levée du corps après autopsie, des millions et des millions  de personnes, citoyens du même pays et étrangers parmi eux. Autour du corps couvert tout de blanc comme l'innoncence et la paix, dans la cour de l'hopital et en dehors de la cour de l'hopital dans les foyers qui s'interrogent sur eux-mêmes. Combien ont déjà vu le visage de la victime? Un très petit nombre: sa famille biologique, ses cohabitants de Patar, les camrades d'école et d'université et d'autres connaissances dans son réseau relationnel. Ce que tout le monde a pu voir par contre en toute transparence, c'est le VISAGE DU BOURREAU. Un gendarme? Un infliltré? Non, le gendarme ou l'infiltré n'est que le porteur de l'arme du bourreau. Cela au moins tout le monde l'a clairement vu et cette présence terrifiante du bourreau, tout le monde la sent et en frémit. C'est l'essentiel qu'il fallait voir dans ce cas de mort et dans d'autres du même monstre "Le plus froids des monstres froids" sous la peinture de Nietzsche. Est-il immortel? Non. Heureusement. Dieu seul est Un et pas plusieurs et donc Immortel. Heureusement il ne tue pas n'importe comment et sans raison universelle incorruptible. Il n'est pas facile de tuer SERIGNE FALLOU, parce qu'il n'est pas facile d'atteindre cette autre présence de lui au près de Dieu. C'est une grande raison pour ceux qui sentent cette autre présence, de pouvoir supporter le nécessaire et même l'arbitraire toujours provisoire et toujours parmi les humains." C'est Dieu qui donne la vie et qui donne la victoire;Merci Roog nous sommes en route et nous ne voulons nulle part arriver et durer si ce n'est le plus proche de Toi par votre guidance" Il est possible qu'un jour bien après leur rencontre, que le bourreau et sa victime se retrouvent face à face à nouveau et que la victime lui parle ainsi "Vous m'avez tué et enterré là bas et pourtant je ne suis pas mort ici où le bourreau et sa victime cherche à vivre sans fin"

 L'auteur  Association Architecte du Bien(AAB)
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Serigne Fallou: \\
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Association Architecte du Bien(AAB)
Blog crée le 17/12/2011 Visité 550306 fois 389 Articles 6896 Commentaires 14 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires