Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Sénégal : Ces milliards du peuple dans les ventres des sorciers anthropophages de la république

Posté par: Samba Guejopaal Gnane| Samedi 17 décembre, 2011 18:27  | Consulté 2296 fois  |  0 Réactions  |   

    Un ami du village m’a une fois fait cette confidence : « Aussi savant que tu puisses te croire être dans la cité, garde toujours en toi l’existence d’un autre au-dessus de ton rang. Si tu peux franchir un océan d’un continent à l’autre, si tu peux quitter la terre pour se rendre dans les assemblées du ciel, si tu es un sorcier anthropophage mangeur  d’âmes humaines, garde toujours en tête qu’il y a au moins un qui te vois et un qui peut t’arrêter tout de suite ou un jour dans le futur »

 

 

J’ai une fois eu la très rare chance d’être un témoin oculaire pendant trois jours, d’une séance publique d’accusation de sorcellerie anthropophagie au cœur d’une grande communauté sérère . C’est terrible ! Ce jour-là, je me suis dit, voyant le traitement qui était réservé aux accusés ,au nombre de trois et sans doute aussi avec d’autres complices mais pas présents au banc des accusés, qu’il n’est pas possible de traiter ainsi un humain dans la cité sans raison, fut-il même un étranger. Il était manifeste que ces accusés avaient fait quelque chose de malsain, quelque chose de coupable et qui ne regarde pas seulement une personne ou une famille, mais toute la communauté. Le problème, c’est l’exposition des faits de l’acte d’accusation : un homme était accusé d’avoir volé l’âme d’un jeune garçon que moi-même j’avais vu dans le lit de sa chambre, inerte comme un bois mort. En plein jour, pour échapper à la sanction publique, quand la culpabilité fut démontrée et reconnue par les accusés (deux femmes et un homme),la sorcière a avoué et s'est levée pour se rendre au lieu où il avait gardé l'élément vital.

Chaque fois que la campagne électorale arrive au Sénégal , notamment la présidentielle, ces jours vécus parmi les hommes me reviennent à l’esprit. Pendant la campagne électorale, tout en faisant semblant d’être sereins, d’être à l’aise dans les apparences de leurs joues rondes et de leurs cheveux toujours teints en noirs, jamais vieillissant ou refusant vainement la vieillesse, tout en levant leurs bras et mains vers le ciel du peuple aveugle de la terre pour jurer de leur innocence et de leur amour pour leurs semblables et pour leur cité, tout en jurant que même Dieu ne saurait leur accuser de rien, tout en laissant apparaître qu’il vivent bien,tout en laissant apparaître qu'ils sont riches et à l'abri du besoin, ce sont des âmes très inquiètes de leur sort, des âmes égarées qui défilent sur la tribune de la république et qui, sans aucune pudeur, demandent aux autres âmes de leur confier la conduite de leur présent et de leur avenir. Ils tremblent tous dans leur calme précaire. Ils sont déchirés par des conflits internes, par des remords. Ils sont tous agités profondément par des crimes à grande échelle.

 

Durant la campagne électorale, au Sénégal comme ailleurs d’ailleurs en ces temps de la démocratie, de la liberté, de la transparence et de la bonne gouvernance, les sorciers anthropophages qui ont déjà arraché des milliers et des milliers d’âmes humaines et qui se sont engraissées par ces vies humaines tremblent de peur. Elles savent que la période du silence est finie : le peuple se demande qui a mangé quoi, où, quand, comment, pourquoi, devant qui et au nom de quoi ? Le peuple a besoin de savoir car ce n’est pas à n’importe qui, qu’un père ou une mère raisonnable ou un peuple raisonnable va confier la sécurité de ses enfants. On ne confie pas des vies humaines à un sorcier anthropophage qui n’est pas encore arrivé à son état de satiété.

Mieux vaut pour moi du moins, dévorer un homme comme une hyène affamée dévore sa proie, que de manger seul(e), dans la solitude ou dans une orgie de secte, 7 ou 17 ou 27 ou 37 ou 47 milliards du peuple de la république surtout lorsque ces âmes de la vie viennent du chemin de la mendicité ou de l'endettement au nom des enfants de la république.


 

 L'auteur  Association Architecte du Bien(AAB)
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Association Architecte du Bien(AAB)
Blog crée le 17/12/2011 Visité 405650 fois 185 Articles 5965 Commentaires 10 Abonnés

Posts recents
\"savoir garder le secret est une vertu d\'homme d\'Etat\"Gouverneur Saliou Sambou
savoir mentir pour vivre longtemps
Politique et mensonge selon Hannah Arendt
Khalifa Sall n’est pas le problème Macky Sall non plus
« La presse l’autre police du peuple » Tocqueville
Commentaires recents
Les plus populaires