Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Guerre"Et s'il connaissait le verset qui éteint le feu"

Posté par: Association Architecte du Bien(AAB)| Mercredi 18 janvier, 2017 22:01  | Consulté 245 fois  |  0 Réactions  |   

Partout on ne parle maintenant que de guerre et de cette guerre

Tout le monde a peur à Wakhaldiam parce que personne ne veut mourir et aucun homme ne veut voir un autre mourir lui rappeler ce qu'il veut oublier et qui n'est pas des choses dont l'oubli est souhaitable

Thiakhane Fakhere le Yaal Pangools de Wéthiar Ndigil est formel

"Le verset de Dieu qui éteint le feu existe comme il existe le verset qui attise feu" dans les livres saints ou profanes dans les mains et dans les temples des hommes ou en dehors des livres dans la mémoire dangereusement oublieuse de chaque homme ou quelque part dans la nature et qui descend quand il est nécessaire ou quand il est possible à une armée à un soldat solitaire de le faire descendre

Oui il eiste il n'y a pas de doute pour cela Je les vu descendre du ciel déchiré par l'indee du général qui désigna le ciel et ourit la fenêtre de sa desente aussi rapide que l' éclair

ce jour là j'étais sorti de notre concession ourant omme tout le monde vers une maison du village que ravageait un immense feu

A peine sorti de chez moi dans mon dos j'ai entendu des crépitements de feu comme les crépitements du premier feu vers lequel nous courrions dans une immense obscurité de cimetières

Le même feu ravageait une autre concession dans le village

Je me suis retrouvé entre deux feux dont j'ignorais tout de l'origine Je ne pouvais plus avaner ni me retourner je ne pouvais pas aller secourir une maison de la cité et laisser dans mon dos une autre qui brûle en même temps dans le même village

Et puis j'ai vu j'ai et j'ai entendu des lettres des écritures des pages des nombres des figures desendre du ciel sur la terre

Et dès qu'une d'entre elle est entrée dans une des maisons en flamme j'ai vu le feu s'éteindre d'un coup à côté d'une immense montagne d'épis près d'un grenier que venait de frapper une étincelle

Et puis j'ai entendu le cri d'un enfant dans l'obscurité s'élevant de la maison sauvée par les forces vitales de la vie dans le ciel et de la terre

Une femme venait d'y accoucher "

A cet enfant tout le monde donna le nom de Dokhare avant même le baptême"

Il y a de cela aujourd'hui au dire de Thiakhane Fakher le Yaal Pangools de Wéthiar Ndigil qui en parla aujourd'hui sous l'arbre à palabres de Wakhaldiam des siècles et des siècles au temps des Anciens

 L'auteur  Association Architecte du Bien(AAB)
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Association Architecte du Bien(AAB)
Blog crée le 17/12/2011 Visité 405679 fois 185 Articles 5965 Commentaires 10 Abonnés

Posts recents
\"savoir garder le secret est une vertu d\'homme d\'Etat\"Gouverneur Saliou Sambou
savoir mentir pour vivre longtemps
Politique et mensonge selon Hannah Arendt
Khalifa Sall n’est pas le problème Macky Sall non plus
« La presse l’autre police du peuple » Tocqueville
Commentaires recents
Les plus populaires