Gestion des Pesticides : un "sérieux problème" pour l’environnement, la santé humaine et animale

  • Source: : APS | Le 26 septembre, 2017 à 21:09:18 | Lu 1204 fois | 1 Commentaires
content_image

Gestion des Pesticides : un "sérieux problème" pour l’environnement, la santé humaine et animale

Ibrahima Guèye, le président de CropLife/Sénégal, une association qui regroupe les professionnels de l’agrochimie, a souligné mardi que la gestion des pesticides représente "un sérieux problème par rapport à l’environnement,  la santé humaine et la santé animale". 

"Effectivement, les pesticides périmés indésirable représentent un sérieux problème par rapport à l’environnement, par rapport à la santé humaine et à la santé animale", a-t-il notamment dit, à l’occasion de la cérémonie de lancement du projet "CleanFarms". 

L’objectif de ce projet "est d’identifier des pesticides périmés et indésirables existant au Sénégal en vue de rechercher une solution adéquate pour les éliminer".

Ce projet consiste, dans les trois mois à venir, à "identifier les pesticides périmés au niveau du Sénégal, à les recenser et à en faire l’inventaire", a indiqué le président de CropLife Sénégal.

"Nous sommes confrontés à un problème de péremption", a-t-il poursuivi, ajoutant : "Nous devons, pour assainir notre pays, procéder à l’inventaire de ces produits".

Il a précisé que le projet cible la zone des Niayes, la zone cotonnière, la vallée du fleuve Sénégal et la zone du lac de Guiers.

D’après Emile Victor Coly, directeur de la protection des végétaux, "les études récentes menées par la CEDEAO montrent que l’environnement des pesticides cause un problème de santé publique".

Selon lui, plus de 37 pour cent des produits en circulation ne bénéficient pas notamment d’une homologation par le Comité sahélien des pesticides. Il a ajouté que "des stocks de pesticides périmés sont enregistrés partout et méritent une gestion plus appropriée pour la pertinence du programme +CleanFarms+ du Sénégal".

L’objectif spécifique de ce programme est, a-t-il dit, de faire le point sur les nouveaux stocks de pesticides périmés, y compris ceux non inventoriés.

"Nous allons procéder au renforcement des capacités des professionnels des pesticides", a annoncé M. Coly, avant d’indiquer : "Nous devons consentir des efforts pour la gestion rationnelle des contenants métalliques, les emballages des pesticides".

Cette activité du programme CleanFARMS Sénégal est menée dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 1 d’un projet de la FAO intitulée "Élimination des pesticides périmés y compris les polluants organiques persistants et renforcement de la gestion des pesticides du Comité permanent inter-États de la lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS) (GLP/INT/147/GFF)".

Celui-ci est cofinancé par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM/GEF), le Gouvernement du Sénégal, la FAO et CropLife International. Sa mise en œuvre a débuté en août 2016.

Créée en octobre 2004, Croplife/Sénégal a pour mission de représenter l’industrie de la science des végétaux en encourageant le dialogue et la compréhension mutuelle pour la promotion d’une agriculture saine et durable dans toutes les régions du pays.

L’association, qui est également membre de Croplife Africa Middle East, affiliée à Croplife International, milite par ailleurs pour une éthique professionnelle de l’agro-pharmacie et se veut un creuset d’échanges, de création d’expertise et de renforcement des capacités pour une maîtrise des enjeux d’une agriculture moderne.


Auteur: Aps - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (1)


Anonyme En Septembre, 2017 (23:09 PM) 0 FansN°: 1
Là il n´y a pas beaucoup de commentaire. Je vous dírai plus, vous allez jusqu´au pays bassari dans la region de Kedougou, vous voyez en pleine saison des pluies des zones grisatre ou mieux jaunatres infectées de ces pesticides non controlées. Je pense que le controle doit se faire en amont c´est à dire, controler l´entrée de ces pesticides dans le territoire senegalais et le raiseau d´importateur. Vous allez dans les marchés hebdomadaires de Kaolack à kedougou sans oublier Diaobe vous pourrez vous régaler. S´il sont accessibles au petit cultivateur, la qualité reste à désirer. Quand tout est interdit au nord, on balance au sud et nous en gavons sans moindre controle. En dehors du controle de la date de peramtion, il faut la visite du laboratoir et un controle de qualité, ce que pour nous est futulité probablement. On est bien partie pour semer notre famine car ampoisonnons notre élevage et sol.

J´ai personnellement sensibilisé pour ma part un agriculteur de coton, fonio et de cacahuettes sur l´une des plaines des pays basari mais le monsieur ne saisissait pas, sa seul réponse était: "Ça m´enlève du boulot car je serais durant des journées sinon en train d´enlever la mauvaise herbe". Je lui répondis que tu inicies ta propre famine d´ici quelques années touit en l´expliquant que cela tue à petit ou grand feu selon la quantité et fréquence d´utilisation son sol. Le marche de Kedougou vers juin est trouffé de pesticides. C´est vraiment inquiétant et regrettable. Il faut une très large campagne à inicier depuis mai jusqu´à la fin de chaque saison suivie de controle ou saisie à la base.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com