Mohamed Seydou Diagne : "Aujourd'hui, Khalifa Sall marche vers la liberté"

  • Source: : Webnews | Le 09 novembre, 2017 à 18:11:12 | Lu 9802 fois | 31 Commentaires
content_image

Me Mohamed Seydou Diagne, l'un des avocats de khalifa Sall, le maire de Dakar, ici le 31 juillet 2014 lorsqu'il plaidait pour une autre affaire qui passionna le Sénégal : l'affaire Karim Wade.

Khalifa Sall, le maire de Dakar, a bien l'immunité parlementaire. C'est la justice sénégalaise qui le dit. Plus que confiants, ses avocats se préparent pour sa libération.

Le Point Afrique : Aujourd'hui, le pouvoir judiciaire et l'Assemblée nationale semblent reconnaître l'immunité dont dispose votre client, est-ce une victoire ?

Mohamed Seydou Diagne : De toutes les façons, l'histoire est en train de nous donner raison. Et nous ne pouvons que nous réjouir qu'enfin l'État du Sénégal, parce qu'il était devant un mur, en refusant de reconnaître l'évidence de l'immunité parlementaire du député Khaifa Sall, pourtant consacrée par la Constitution. On ne voit pas comment est-ce qu'ils pouvaient continuer à s'entêter par une dénégation de son immunité parlementaire mais aujourd'hui ce qui nous intéresse, ce sont les conséquences de cette violation. Comme vous le dites - c'est un tournant mais même s'ils ont fini par reconnaître l'immunité parlementaire de M. Sall, ça arrive trop tard, parce que le ver est déjà dans le fruit et la procédure est déjà absolument viciée par le fait qu'un député bénéficiant de la souveraineté populaire voit ses droits constitutionnels violés dans le cadre d'une procédure.

Je ne vois pas comment cette procédure pourrait être rattrapée et aller jusqu'à son terme maintenant qu'elle est exposée par les dénégations, la reconnaissance et l'aveu tardif par le parquet et la justice de son immunité parlementaire. C'est avant qu'il fallait lever l'immunité parlementaire. Mais l'État a d'abord posé des actes de procédures graves comme des actes de poursuite, ils ont refusé la liberté provisoire confirmée par la chambre d'accusation avant de revenir quelques semaines plus tard supplier l'Assemblée nationale pour lever l'immunité parlementaire. C'est tellement évident que la procédure est viciée depuis le départ. Ce qu'on oublie souvent au Sénégal, enfin ceux qui nous poursuivent, c'est que la Constitution prime sur le code de procédure pénale et des lois ordinaires sur lesquelles ils se fondent pour poursuivre Khalifa Sall.

Votre client, M. Khalifa Sall, va-t-il oui ou non se présenter devant la Commission ad hoc mise en place par l'Assemblée nationale jeudi dernier ?

Ce qui importe pour nous, c'est le respect des droits de M. Khalifa Sall, maire de Dakar. Et sa défense sera absolument intransigeante et elle ne fera aucune concession. Vous avez vu que le président de l'Assemblée nationale a été saisi par le ministre de la Justice via le parquet afin de mettre en place une commission qu'a ratifiée l'Assemblée nationale en plénière jeudi dernier.

Ce qui est clair, c'est que l'article 52 de la loi organique portant règlement intérieur de l'Assemblée nationale qui est une norme constitutionnelle prévoit que la Commission doit entendre le député. Vous savez, ceux qui ont écrit le réglement intérieur n'avaient pas prévu le cas, on ne pouvait pas d'ailleurs l'imaginer, comment on peut mettre en prison quelqu'un avant de demander la levée de l'immunité parlementaire ?

Pouvez-vous nous éclairer sur les dispositions prévues par la loi dans ce cas précis ? 

L'article 52 dit que la commission ad hoc doit entendre le député, il y a quelques années déjà, l'actuel président de l'Assemblée nationale Moustapha Niasse avait subi une procédure de levée de l'immunité parlementaire et il avait été régulièrement convoqué par la commission de l'époque. M. Abdoulaye Wade avait également subi la même procédure, M. Barthélémy Dias a été convoqué, donc ce que nous attendons actuellement, c'est la convocation régulièrement faite par la commission ad hoc et à ce moment-là nous apprécierons. Car il n'est pas question pour nous de cautionner que M. Khalifa Sall soit entendu alors qu'il est encore en détention. Nous sommes dans une situation totalement incroyable où l'État du Sénégal et son régime mettent un député en prison, exercent des poursuites avant de lever son immunité parlementaire. Donc nous attendons la convocation de la commission et nous verrons quelles seront les dispositions qui auront été prises pour la libération de Khalifa Sall.

Aujourd'hui la responsabilité de convoquer Khalifa Sall revient à la commission ad hoc, pour l'instant nous ne savons pas si elle va nous convoquer, parce que vous savez, au Sénégal, nous avons des droits mais ceux qui sont au pouvoir actuellement ne les respectent que lorsque cela les arrange. Nous savons ce qui est dans le règlement intérieur et dans la Constitution. Nous attendons de voir s'ils vont demander que Khalifa Sall comparaisse librement devant la commission ou bien s'ils vont se mêler au concert de violation des droits de l'édile.

L'annonce ou en tout cas l'évocation d'un procès équitable ne semble pas emporter votre adhésion, pourquoi ?

C'est plus que prématuré de parler de procès. D'ailleurs, c'est la question que j'aimerais poser à M. le ministre de la Justice, garde des Sceaux de la République du Sénégal : comment sait-il qu'il y aura un procès contre M. Khalifa Sall ? S'il a été capable d'évoquer ce sujet, c'est que tout est écrit d'avance et depuis longtemps.

En tenant une telle affirmation devant l'opinion nationale et internationale, il prend tout simplement la place du juge. Mais soit il prend la place du juge, soit il sait déjà puisqu'il est dans "le secret des dieux", étant dans le gouvernement, que M. Khalifa Sall va être condamné. Mais dans un État de droit, un ministre de la Justice ne peut pas savoir avant la clôture de l'information ou avant qu'il y ait une ordonnance de renvoi, s'il y aura ou pas procès.

Mais lui demande la levée de l'immunité parlementaire pour le procès, mais de quel procès parle-t-il ? C'est incroyable ce qu'il se passe au Sénégal, aujourd'hui. Des journaux sénégalais ont même publié la substance du réquisitoire introductif !

Tout ce que je peux dire est que nous n'en sommes pas encore là. La preuve, il y a encore des procédures en cours. Mais ces différentes prises de parole sont un aveu que le dossier est politique et la procédure politicienne. Il n'y a plus de séparation des pouvoirs tout simplement.

Vous avez enclenché lundi 6 novembre de nouvelles procédures avec notamment le dépôt d'une annulation de la procédure au niveau de la chambre d'accusation, vous croyez vraiment à une libération de Khalifa Sall, maintenant ?

Nous croyons en une libération d'office de M. Khalifa Sall, comme nous avons cru en l'immunité parlementaire de Khalifa Sall. C'est une bataille politico-judiciaire et nous, on ne s'occupe pas du volet politique. Mais sur la bataille judiciaire de la même façon que nous avons réussi à faire entendre notre ligne sur l'immunité parlementaire, c'est exactement la même question qui est posée à la justice sénégalaise sur la libération de Khalifa Sall. Parce que, rappelez-vous : la justice, le juge, le juge d'instruction, la chambre d'accusation, le procureur, tous ont pris trois actes différents mais pour dire que Khalifa Sall n'avait pas l'immunité parlementaire, sous prétexte qu'il était poursuivi avant qu'il ne soit élu député. Maintenant qu'une partie de la justice sénégalaise reconnait l'immunité parlementaire, elle doit également reconnaître qu'elle n'a pas à garder Khalifa Sall en détention et qu'elle doit le libérer.

Ensuite si la justice sénégalaise veut mener des actions, elle n'a qu'à les poursuivre. D'ailleurs il faudrait se poser la question du pourquoi, et à quoi sert-il de maintenir Khalifa Sall en détention ? Qu'est-ce qui peut aujourd'hui le justifier ? D'autant qu'il y a une cacophonie procédurale et des tergiversations inouies qu'on n'a jamais vues, de mémoire de plaideur, au sein de la justice sénégalaise. C'est absolument incroyable et ça mérite d'être dénoncé et de ne pas désespérer et de se battre pour obtenir la victoire que nous avons obtenue. Parce qu'au fond, ils ne font que retarder l'échéance. Puisque aujourd'hui, je pense que Khalifa Sall est en marche vers la liberté. 


Auteur: afrique.lepoint.fr - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (25)


Latsabetcha il y a 2 semaines (18:11 PM) 0 FansN°: 1
Prendre des vessies pour des lanternes!
Latsabetcha il y a 2 semaines (18:11 PM) 0 FansN°: 2
Prendre des vessies pour des lanternes!
Latsabetcha il y a 2 semaines (18:11 PM) 0 FansN°: 3
Prendre des vessies pour des lanternes!
Anonyme il y a 2 semaines (18:13 PM) 0 FansN°: 4
Quel bec?
Anonyme il y a 2 semaines (18:22 PM) 0 FansN°: 5
Vers le palais.
Anonyme il y a 2 semaines (18:28 PM) 0 FansN°: 6
Si tu étais un bon avocat il serait libre depuis longtemps. Tu es trop payé toi aussi pour ne rien branler.
Anonyme il y a 2 semaines (18:37 PM) 0 FansN°: 7
Le seul moyen de défense de khalifa c'est l'immunité parlementaire ! Quand on est accusé de choses aussi graves on doit, si on est innocent, avoir hâte d'aller en procès pour laver son honneur au lieu de se réfugier derrière une immunité parlementaire .
Reply_author il y a 2 semaines (18:49 PM) 0 FansN°: 1
dans un pays avec une justice libre et cohérente, on s'empresse d'aller au procédé pour prouver son innocence. quand les dés sont pipés, pourquoi s'empresser d'aller à la guillotine ? ne faites pas semblant d'être dans une justice indépendante. ayez une once de bonne foi.
Reply_author il y a 2 semaines (19:02 PM) 0 FansN°: 2
de quelle justice tu parles béthio a été condamné et a purgé une partie de sa peine et actuellement il est libre de fait et fait étalage de milliards. lors on parle de quoi? qui est ce qui plus grave que ce pourquoi béthio a été condamné surtout pour un musulman?? allez vous faire foutre avec vos commentaires à la con.
Deuk Bi Dafa Macky il y a 2 semaines (20:37 PM) 0 FansN°: 1
deuk bi dafa macky nous gardons des millions chez nous. dafa macky egal dafa naatt. wala bok??
Anonyme il y a 2 semaines (18:40 PM) 0 FansN°: 8
 :xaxataay:  :xaxataay:  :xaxataay:  :xaxataay:  :xaxataay:  :xaxataay:  :xaxataay:  :xaxataay:  :xaxataay:  :xaxataay:  :rigolo:  :rigolo: 
Anonyme il y a 2 semaines (18:41 PM) 0 FansN°: 9
Le temps du magal, j'avais oublié Khalifa sall et tout ce qui est politique. Maintenant, on nous saoule de nouveau avec ces histoires.
Reply_author il y a 2 semaines (19:14 PM) 0 FansN°: 1
avocats presses comme ceux de karim wade = condamnation à coup sur
Anonyme il y a 2 semaines (19:35 PM) 0 FansN°: 10
CES AVOCATS QUI NE SAVENT RIEN DU TOUT ET QUI SE CROIENT SAUVEURS DIVINS ...NE SONT QUE DES GOUFFRES FINANCIERS .DES DINOSAURS Á ARGENT ,DES CUPIDES AVIDES DE MILLIONS PILLEURS DE TRESORS,,,NITT DAY NITTÉ
Anonyme il y a 2 semaines (19:37 PM) 0 FansN°: 11
Le Professeur MBoup au moins ne se fait passer pour quelqu'un qu'il n’est pas, comme cet escroc de Docteur kassé qui passe sa vie à dénigrer des personnes aussi compétentes que Prof Mamadou Diop de le Dantec , ou de calomnier la LISCA . Docteur Kassé est un véritable escroc. Il cherche aujourd’hui à présenter ceux qui font des résultats dans la lutte contre le cancer comme des moins que rien, alors que c'est lui le moins que rien. Il attaque la LISCA parce la LISCA le gène, le Professeur Mamadou Diop de le Dantec le gène, alors que lui avec sa grande gueule d’ivrogne, n'a jamais affiché aucun résultat sur le plan scientifique.Docteur Kassé est foncièrement mauvais. Tout ce qui intéresse cet homme c’est l’argent. Si vous voulez connaitre qui il est réellement, allez interroger les vrais docteurs et professeurs intègres de ce pays, ils vous diront qui est réellement Docteur Kassé. Les succès et les résultats de la LISCA le font souffrir. Nous ne le laisserons plus raconter des mensonges sur les gens. Le Ministère de la Santé et l’ordre des médecins du Sénégal doivent ouvrir une enquête sur les agissements du Docteur Kassé. Nous ne voulons plus l’entendre parler du Prof Mamadou Diop ou de la LISCA.
Reply_author il y a 2 semaines (08:22 AM) 0 FansN°: 1
man ! ton discours est flou et respire la rancœur. tu peux le réserver à ton sérail médical.
Anonyme il y a 2 semaines (19:42 PM) 0 FansN°: 12
Espérons le seul capable de battre Macky avec l'aide de watuu sénégal :sunugaal: 
Reply_author il y a 2 semaines (20:27 PM) 0 FansN°: 1
hihihi
Neutre il y a 2 semaines (19:58 PM) 0 FansN°: 13
Me Diagne tu as ete logique de bout en bout en faisant ressortir les failles et incohérences -

Eh les gars suivez bien son raisonnement basé sur la procédure - il ne fait que mettre à nu les failles de notre justice à la botte du pouvoir. Quelle immunité levée - je me pose la question - ils oublient que le mec est en prison -

Je vois bien trois combats à menrer

1. combat politique

2. combat de la société civil (que je vois aphone dans ce dossier) ne serait qu elle combatte sur les principes d'equité et de justice

3. combat juridico-judiciare (excusez moi si le terme est approprié mais je veux dire le combat des avocats de Mr Sall - et le combat pour l'indépendance de la justice qui concerne tous les magistrats /avocats / auxilliaires de justice
Anonyme il y a 2 semaines (20:49 PM) 0 FansN°: 14
Menez votre enquête , ce prétendu grande gueule de docteur kassé n'a jamais guéri ou soigné aucun malade atteint par un cancer . Menez votre enquête. Les médias doivent arrêtez de jouer la complaisance avec lui . Tout ce qu'il raconte du matin au soir faux . C'est un charlatan .Menez votre enquête.
Anonyme il y a 2 semaines (23:56 PM) 0 FansN°: 15
Les avocats ne sont pas nuls, ils veulent préparer leur fuite du prétoire!
Anonyme il y a 2 semaines (00:07 AM) 0 FansN°: 16
Hé poste 14 doul waye tu nous emmerdes avec ton docteur kassé. Portes plainte et fiches nous la paix crétin
Anonyme il y a 2 semaines (05:11 AM) 0 FansN°: 17
Quel est le bilan politique total de Monsieur Niasse de 1960 à nos jours? ( Senghor - Diouf - Wade et maintenant Sall ). Je doute fort qu'il est là pour les intérêts du peuple
Anonyme il y a 2 semaines (05:11 AM) 0 FansN°: 18
Quel est le bilan politique total de Monsieur Niasse de 1960 à nos jours? ( Senghor - Diouf - Wade et maintenant Sall ). Je doute fort qu'il est là pour les intérêts du peuple
Anonyme il y a 2 semaines (05:11 AM) 0 FansN°: 19
Quel est le bilan politique total de Monsieur Niasse de 1960 à nos jours? ( Senghor - Diouf - Wade et maintenant Sall ). Je doute fort qu'il est là pour les intérêts du peuple
Anonyme il y a 2 semaines (06:51 AM) 0 FansN°: 20
detrompez vous, karim comme khalifa sont emprisonnés parce qu ils sont des adversaires politiques pour maquis
Anonyme il y a 2 semaines (09:52 AM) 0 FansN°: 21
la vérité finira toujours par triompher
Anonyme il y a 2 semaines (12:07 PM) 0 FansN°: 22
Quel charabia ! ces avocats prennent les gens pour des idiots ,il est evident comme le dit le parquet que Kalifa n'avait pas d'immunité avant son election comme député, qu'il l'a obtenue apres son election mais ou est le double langage ? , le probleme est qu'il ne peut se prevaloir de son immunité presente pour couvrir des faits commis alors qu'il n'etait pas député, ce que le pouvoir judiciaire lui refuse à bon droit ,en outre immunité de veut pas dire liberation, ne nous égarons pas !
Anonyme il y a 1 semaine (16:40 PM) 0 FansN°: 23
Le cercle qui entoure est un piétre instrument de lutte politique par sa légereté et son discours enfantin
Wakhe Deug il y a 1 semaine (17:16 PM) 0 FansN°: 1
hÔpital rÉgional heinrich lÜbke de diourbel,
c'est le lieu de toutes les négligences administratives.
non assistance à personnes en danger ,lenteur totale .beaucoup de morts pour ça .jeudi à 10 h une jeune fille de 13 ans est morte délaissée avec ses saignements elle a perdu beaucoup de sang .il y a même eu bagarre entre le personnel et les parents de la fille ...
Anonyme il y a 1 semaine (08:49 AM) 0 FansN°: 24
les souteneurs de khalifa sont tous des aventuriers égarés
Anonyme il y a 1 semaine (07:03 AM) 0 FansN°: 25
tous ceux qui tournent autour de khâ bouffaient dans la caisstous ceux qui tournent autour de khâ bouffaient dans la caisse

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com