Un envoyé spécial de l’ONU à Madagascar pour négocier une sortie de crise

  • Source: : RFI | Le 07 mai, 2018 à 16:05:33 | Lu 1280 fois | 2 Commentaires
content_image

Un envoyé spécial de l’ONU à Madagascar pour négocier une sortie de crise

L'envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies à Madagascar Abdoulaye Bathily est arrivé dimanche 6 mai à Antananarivo, la capitale, pour aider à apaiser les tensions politiques. Depuis plus de deux semaines, la situation est très tendue sur la Grande Île. 

?Des manifestations ont lieu presque chaque jour dans la capitale. L'opposition qui dénonçait l'adoption de nouvelles lois électorales, favorables au régime selon elle, demande maintenant la démission du chef de l'Etat malgache.

Dimanche, Abdoulaye Bathily a d'abord rencontré le président de la République, Hery Rajaonarimampianina. Sa mission : appuyer les discussions entre les autorités et l'opposition pour revenir à la stabilité, a-t-il expliqué à sa sortie d'un entretien d'une heure avec le chef de l'Etat.

Il a annoncé vouloir « rencontrer tous les acteurs malgaches, en concertation avec les autres éléments de la communauté internationale, en particulier l'Union africaine et la SADC ». A ses yeux, « la solution est entre les mains des acteurs malgaches ». D’ailleurs, « le Secrétaire général de l'ONU a souhaité qu'un dialogue s'amorce entre l'ensemble des acteurs pour une sortie de crise. La solution se trouve entre les mains des Malgaches et la communauté internationale est là pour les appuyer ».

Les députés de l'opposition vont-ils accepter le dialogue ?

Pendant sa mission, l'envoyé spécial des Nations Unies devra toutefois faire face aux réticences de l'opposition concernant l'implication de la communauté internationale dans la résolution de cette crise.

Contactés, certains députés expliquent qu'ils ne sont pas totalement fermés aux discussions à la condition que l'émissaire des Nations Unies comprenne les tenants et les aboutissants de leur démarche. D'autres indiquent qu'une médiation internationale n'est possible que si le président de la République démissionne au préalable.

Car l'autre obstacle, c'est bien le refus des députés de l'opposition de dialoguer avec le régime. Lors de la première tentative de négociations fin avril, ils avaient finalement boycotté la deuxième rencontre organisée par les représentants de la communauté internationale à Madagascar.


Auteur: RFI.fr - RFI






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (2)


Anonyme En Mai, 2018 (17:04 PM) 0 FansN°: 1
Dans ce pays apparemment il n'y a plus de retraite( Niasse , tanor, bathily , Mahmout saleh...) , dommage pour les jeunes.
Anonyme En Mai, 2018 (17:13 PM) 0 FansN°: 2
En plus de ne rien réussir dans ces missions...

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com