Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Macky Sall devenu président aurait-il déjà oublié ?

Posté par: Association Architecte du Bien(AAB)| Dimanche 08 octobre, 2017 14:10  | Consulté 271 fois  |  0 Réactions  |   

Maire APR de Ndiaganiao sur 2Stv : «  Nos élèves sont obligés de travailler à Dakar  au lieu de se reposer durant les vacances»

Pourtant, dans la salle de réunion de la mairie qu’il dirige, ce maire et ses alliés ont magnifié tour à tour la politique du président Macky Sall et de ses alliés, notamment à Ndiaganiao, le parti socialiste sans l’apport duquel, leur victoire aurait pu être très improbable. Le plus grand échec et le plus triste du président Macky Sall  dans la commune de Ndiaganiao est incontestablement, la défaite de la coalition à Thiandène, un village que le Président Macky connaît bien et que tous les citoyens de Ndiaganiao connaissent parfaitement dans l’histoire de la communauté. Le plus grand des villages de la communauté en termes d’électeurs, mais aussi et surtout dans les fondements traditionnels de la cité. Aux citoyennes et au citoyens de Thiandène et à tout Ndiaganiao, Monsieur Macky Sall, a déclaré publiquement : « Vote fils, votre frère, votre concitoyen, notre camarade de première heure, monsieur Khamad Sène, a fait vibrer les « Jujung » du Sine pour la victoire de notre parti aux élections présidentielles. Et nous avons remporté ces élections sans aucun soupçon de fraude possible .Je déclare solennellement ici, que la permanence nationale du parti portera son nom pour qu’il ne soit jamais oublié par notre mémoire individuelle et par notre mémoire collective de parti ». Un juriste rappelait hier au cours d’une émission, des propos d’un autre grand juriste sénégalais qui donna toute sa vie pour le triomphe de la vérité et du droit, Monsieur Kéba Mbaye, à l’intention de Senghor prêtant serment pour un nouveau mandat : « Les mêmes peuples brûlent ce qu’ils ont adoré hier. » Le président Macky Sall aurait-il déjà oublié notre concitoyen Khamad Sène en dehors maintenant du parti, mais vivant bien ailleurs? Aurait-il déjà oublié tout Ndiaganiao derrière son camarade Khamad Sène comme un essaim d’abeilles? Tout cela déjà effacé de sa mémoire ? Et si Ndiaganiao l’effaçait de sa mémoire ? Rien de non désirable ne saurait lui arriver, car s’il ne pensait pas ainsi, il n’aurait pas oublié. Il arrive toujours un Jour où les hommes et les peuples se souviennent du bien comme du mal qu’ils ont subi ou fait.

Au moment où les autres écolières et écoliers de la république passent leurs vacances dans des colonies et d’autres à voyager pour découvrir d’autres faces du monde humain et de la nature, les nôtres, nous de Ndiaganiao, en attendant la véritable révolution de l’égalité formelle des chances et de l’égalité des conditions réelles de la vie de tous les jours, sont obligés de vendre leur force de travail à Dakar et dans les conditions qu’ils sont les seuls à pouvoir décrire. Je connais une mineure qui demanda en vain à sa patronne son salaire mensuel de « 9000FCFA » pour la tabaski et qui retourna au village sans son salaire. Un ami de longue date m’a confié un jour, ce que je peux me permettre de dire à plus haute voix : « Il existe ici à Ndiaganiao un arbre, un Nqel où tous les présidents jusqu’ici élus du Sénégal, y compris le président Macky Sall, sont venus pour faire le tour et saluer l’homme qui est assis sous l’immense ombre du feuillage toujours vert, sur une chaise, avant de poursuivre leur chemin ; certains y reviennent, d’autres jamais. »

 Les Anciens, les premiers hommes,  sont partout et toujours les amis de Dieu et les amis de Jean-Jacques Rousseau : « ils furent tous des femmes et des hommes de bien » et représentent un immense bien pour la république et pour les citoyens.  

Bien sûr, ni Senghor, ni Abdou Diouf, ni Abdoulaye Wade et Macky Sall, ne saurait être comptable de toutes les misères dans la république. Leur responsabilité devant les peuples et devant l’histoire est d’avoir promis ce qu’ils savaient pouvoir et devoir faire et ce qu’ils n’ont jamais eu l’intention de faire ou de donner.

 L'auteur  Association Architecte du Bien(AAB)
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Association Architecte du Bien(AAB)
Blog crée le 17/12/2011 Visité 473610 fois 292 Articles 6221 Commentaires 14 Abonnés

Posts recents
Francis Fukuyama: Des « petits faits » qui renversent les gouvernements
Apprendre et Enseigner pour s’éloigner de l’ennui et du stress même dans la pauvreté
Macky Sall devenu président aurait-il déjà oublié ?
Macky Sall devenu président aurait-il déjà oublié ?
Ecole « Oubi tey jang joni joni vitefait »: une directrice inspirée!
Commentaires recents
Les plus populaires