Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Le Sine et la devise de l'Armée nationale*par Jean Marie Meïssa Diop

Posté par: Association Architecte du Bien(AAB)| Dimanche 15 avril, 2018 13:04  | Consulté 533 fois  |  0 Réactions  |   

« Je vous présente un intéressant point d'histoire du Sénégal et qui rétablit une vérité peu connue. Je l'ai reçu par Whatsapp et vous le propose. Ce n'est pas pour valoriser, avec des oeillères et du fanatisme, l'histoire du Sine (certes, je suis sérère, mais pas du Sine), mais je trouve important cet aspect. On y trouvera, au passage, l'origine de cette devise dédiée au président de la République Macky Sall et dont certains se gaussent sans rien connaître ni du sens ni de l'origine.

Le Sine et la devise de l'Armée nationale* et l'origine du bakk "Fagne na Ngor Sarr, Rog à deb no kholoum......"

En 1837, Boursine Wagane Coumba Sandiane Faye, par un traité, cède Joal aux Français.

Le 19 mars 1849, Boursine Amadiouf Gnilane, par un traité avec le lieutenant de vaisseau Jaffragie Charles Armand FGbriel, octroie la liberté de commerce aux Français.

Le 20 mars 1848, à Diakhao, Boursine Amadiouf Gnilane cède à Abbé Boilat, sur sa demande, un terrain à Joal pour la construction d'une église (l'église actuelle).

En 1853, Boursine Coumba Ndoffène Diouf famak accède au trône et gèle tous les traités.

Le 13 mai 1859, l'armée coloniale de 1000 hommes et sous le commandement de Pinet Laprade attaque le Sine par Djilass. Une armée du Sine de 2000 hommes dirigée par le vice-roi d'alors (boumi) Sannmonn Faye oppose une résistance et remporte la victoire.
Coumba Ndoffene, roi d'alors, prononce son bakou qui était devenu l'hymne du Sine : "fagn na Ngor oo, Rog a deb no koloum ! O fagninn fagn fagn fagn, ta wathiathia".

Le 16 mai 1859, le minitre français de la Marine donne de fermes instructions au gouverneur Faidherbe pour qu'il lui règle le problème du Sine. Ce dernier descend sur le terrain accompagné de Pinet Laprade, lieutenant Brosand de Korguigny, le sous-lieutenant Clary et le docteur Bel avec l'usage des canons (pour la première fois un canon tiré par des mulets fut utilisé au Sénégal).
L'armée du Sine, malgré les atrocités 150 salmakors morts contre 70 du côté de l'armée coloniale) se retirait à Nonane pour la reprise des hostilités.
*"Ces gens-là on les tue, on ne les déshonore pas"*, disait Faidherbe à Pnet Laparde. Propos repris par le Président Léopold Sédar Senghor (natif du Sine) pour la devise de l'Armée du Sénégal.

L histoire ne s'efface pas. Si vous allez à Bdoffane no mad, un village du sine situe à 2 km de Diakhao, les dépositaires vous feront entendre ce vieux bakk de boursine Coumba Ndoffene Fa mack.
Article dédié notamment aux hommes de tenue et à toutes les populations du Sénégal. Ndioko a ndial. »

 L'auteur  Association Architecte du Bien(AAB)
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Association Architecte du Bien(AAB)
Blog crée le 17/12/2011 Visité 558667 fois 398 Articles 6897 Commentaires 14 Abonnés

Posts recents
Le choix du président : « Gagner la coupe du monde de foot-ball 2018 ou gagner les élections »
Le Devenir est le père de toute chose et l’action sa mère.
Le loup n’est pas un animal politique
La conscience du changement et la naissance de l’homme historique
PHILOSOPHIE et SCIENCE : Peut-on voir la queue du loup qui arrive avant sa tête?
Commentaires recents
Les plus populaires