Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

La vitesse d’exécution et la qualité de la tâche au Sénégal

Posté par: Association Architecte du Bien(AAB)| Lundi 02 juillet, 2018 17:07  | Consulté 235 fois  |  0 Réactions  |   

La société moderne se caractérise entre autres traits de son identité, par la conscience du temps et par le souci d’en perdre le moins, par le souci d’exécuter la masse de travail la plus grande possible dans le temps le plus court. Tout court vite et très vite par la science et par l’accélération apportée dans l’action humaine par les diverses technologies. La vitesse, toujours le désir de passer à la vitesse supérieure. Incontestablement, la rapidité dans l’exécution des tâches et le souci de toujours mieux faire, le dépassement de soi, sont des signes de tous les hommes, penseurs et acteurs qui ont inventé toutes ces choses comme l’arc et la flèche, l’apprivoisement du chien, la radio, le téléphone, la télévision, l’internet, le vélo, la moto, la voiture, l’avion, l’arme nucléaire.

Au Sénégal, la Sonatel vous répond « le maximum d’attente pour répondre à votre appel est de deux minutes », «  Nous avons pris en compte votre demande elle sera prise en charge dans un délai limite de 48 heures ». Au lycée presque aucun élève n’est présent en classe à 8heures 00 minute, début officiel du cours. Il faut attendre des mois et des mois pour recevoir sa carte d’identité. Très souvent on se plaint du retard de la Police, des Sapeurs-pompiers, des gendarmes. Le retard du paiement des bourses vient de faire sa énième victime et rien ne prouve qu’il soit à sa dernière. Combien de temps faut-il attendre dans sa cellule pour être jugé et fixé sur son sort ? Combien de temps faut-il faire pour atteindre le dispensaire ou l’hôpital et combien attendre pour voir une infirmière, une sage-femme, un médecin ? Combien de temps faut-il faire sur les bancs des écoles et des universités et qui peut dire combien de temps espérer chercher et trouver du travail conforme à notre qualification ? Combien de temps faut-il attendre pour se voir rembourser une dette, pour voir une promesse réalisée, un accord signé effectivement réalisé ? Combien de temps faudrait-il attendre pour voir l’eau couler partout et à tout moment dans tous les foyers du territoire national pour les hommes et pour les bêtes sous la gouvernance de l’homme ? Combien de temps faudrait-il attendre pour vaincre la pauvreté, la mendicité, l’esclave moderne de l’enfant au Sénégal ? Combien de temps faudrait-il attendre pour espérer encore arriver en quart de finale à une coupe du monde de foot-ball ?

Ainsi va le monde de l’homme partout dans le devenir historique ? Bien sûr que non. Pourquoi les uns sont toujours en retard et les autres toujours en avant ? Le rapport de l’homme avec le changement est la cause universelle de toutes différences historique  entre tout homme et tout animal et entre les hommes.

 L'auteur  Association Architecte du Bien(AAB)
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Association Architecte du Bien(AAB)
Blog crée le 17/12/2011 Visité 585987 fois 419 Articles 7098 Commentaires 16 Abonnés

Posts recents
Fallou Sène : ces actes du président de la république qui blessent plus qu’ils ne réparent
Il a 5 ans et mendie pour manger dans la république
Eumeu Sene \"ROI DES ARENES\"
Le président de la république a passé toute la nuit à pleurer
La société secrète est la plus ancienne et la plus puissante dans toute société.
Commentaires recents
Les plus populaires