Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Khalifa Sall n’est pas le problème Macky Sall non plus

Posté par: Association Architecte du Bien(AAB)| Samedi 11 mars, 2017 12:03  | Consulté 256 fois  |  0 Réactions  |   

La chose la plus ancienne et la plus répandue entre les hommes dans l’état de nature et dans l’état civil est le conflit puisque c’est le conflit qui a donné naissance à l’association des forces  humaines et à la formation de leurs sociétés et aux  productions de leurs cultures comme leurs valeurs leurs croyances leurs Etats leurs lois leurs diverses polices secrètes et visibles  pour régler des conflits les prévoir et les circonscrire dans une étendue spatiale et temporelle mais aussi pour en produire volontairement ou involontairement par nécessité ou par vice

C’est donc un fait d’une extrême gravité dans l’Etat  indépendamment de ses formes particulières dont il peut se vêtir pour se faire beau et désirable ou pour se faire hideux ou menaçant et se faire craindre

 Lorsque les verdicts des tribunaux ne reçoivent plus l’adhésion intégrale de tous dans la solitude et dans l’assemblée du peuple puisque selon Jean Ulmo et ela est incontestablement édifié par les faits « La notion de vérité est au fondement de la ie sociale et de la ie personnelle de l’homme »

Or depuis que la démocratie et le métier d’avocat existent il en est ainsi partout dans le monde

C’est un grand conflit entre les hommes entre la nature et les hommes entre les hommes et Dieu lorsqu’il n’est plus nécessaire ou  suffisant d’être coupable pour craindre le châtiment des juges ou du peuple atomisés et réduit en grains de poussière sans un lien de parenté aussi ancien et solide et universel que le lien par la vérité entendue vue et voulue poursuivie par tous et attrapée et mangée et inscrite dans l’âme et dans le orps de chaque membre

Depuis ces inventions  la vérité n’a pas cessé d’exister entre les hommes mais depuis leur naissance elle n’est plus la fille de la nature ni elle de Dieu ni elle du peuple

De ce qui en reste parmi les hommes la part la plus sûre ou la moins obscure et la seule qui mérite d’être poursuivie pare que la seule en mesure de déplacer les stades de l’histoire sans violence arbitraire sur les hommes et sur les peuples ne se trouve dans la sciene Ailleurs rien que des squelettes artifiellement fabriquées sans aucune âme et au nom desquelles vérités pourtant des hommes et des peuples se détruisent de l’intérieur avant que d’autres ne viennent les achever ou les aider à leur propre autodestruction

 

 

Il s’agit là du cas particulier le plus grave parmi les formes particulières du conflit dans l’espace des humains parce qu’il révèle une incapacité profonde personnelle et collective à suivre et à retrouver la vérité ou alors d’une dangereuse pathologie sociale due à une certaine gouvernance fondée sans doute sur une certaine conception du monde de la politique du bonheur de la liberté de l’homme de Dieu

Il y a conflit lorsqu’à la main droite et dans la main gauche du policier il y a deux pieds  de deux citoyens sur les épaules duquel ses deux pieds sa tête en bas ses bras et leurs pieds posés sur la règle cubique traversant et tournant dans la bouche du canari du législateur aveugle et insensible à tout sauf au mensonge et à la vérité qui se distribue indépendamment de sa volonté dans les corps et dans les esprit qu’elle fait vire ou périr de la plus foudroyante des morts physiques et métaphysiques sur la terre et dans le ciel et que chacun cherche à renvoyer la catastrophe ers l’autre

 Ce conflit qui naît entre les hommes entre les hommes et la nature et entre les hommes et Dieu ne peut être que destructeur et il faut nécessairement le régler l’atténuer le rendre le moins aidentel possible puisqu’il n’est pas possible de supprimer le conflit dans le devenir et dans le progrès

Il est la source de tous les autres à craindre dans l’histoire individuelle et dans l’histoire du vivre ensemble comme « Un » dans une étendue spatiale et temporelle riches ou pauvres ou dans des conditions partout égales sans êtres semblables pare qu’ayant partout le pouvoir de donner la satisfaction individuelle et collective recherchée dans la nature et parmi les hommes

« La notion de vérité est au fondement de la ie sociale et de la ie personnelle de l’homme » Jean Ulmo

 

 L'auteur  Association Architecte du Bien(AAB)
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Association Architecte du Bien(AAB)
Blog crée le 17/12/2011 Visité 423717 fois 218 Articles 6141 Commentaires 14 Abonnés

Posts recents
« Des sujets ordinaires peuvent donc se comporter en bourreau »Stanley Milgram
Ce n\'est pas le nombre de policiers qui compte
«La mondialisation nous a-t-elle vraiment rendu plus malheureux?» Mickaël Mangot
Si chacun(e) savait Le ou Son chemin
Le Mal est dans le terroriste mais c\'est un certain ordre
Commentaires recents
Les plus populaires