Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Hegel et le Coran : « Nous avons créé l’homme pour une vie de lutte »

Posté par: Association Architecte du Bien(AAB)| Samedi 15 juillet, 2017 14:07  | Consulté 273 fois  |  0 Réactions  |   

Le Coran et donc Dieu pour ceux qui croient qu’il s’agit de ses paroles, dit dans la Sourate de la Cité : « Nous avons créé l’homme pour une vie de lutte ». Pour Hegel comme pour Karl Marx bien que considérant Dieu comme une des puissances artificielles par lesquelles l’homme cherche à dompter les forces de l’homme, l’histoire est l’étendue spatiale et temporelle des luttes humaines individuelles et collectives.

 

La question commune est alors la suivante : avec quelles forces individuelles et collectives peuvent se battre les humains et contre quelles forces dans leur intimités et dans leur environnement, hostiles à leur formation, à leur constitution, à leur conservation et à leur satisfaction se battraient les forces humaines ?

 

Pour Hegel, l’Histoire humaine universelle commence le jour où sont apparus dans le même ensemble, l’humain qui prend le statut, la condition, le titre, la place, la position de « Maître » et l’autre le statut d’ « Esclave », pareillement humain mais séparé de son dominateur par la Force ou par un certain droit traduisant la volonté et l’esprit de ce dernier.

 

L’histoire est donc l’ensemble des luttes humaines, individuelles et collectives contribuant à la même œuvre et visant le même horizon : la mort du « Maître » et la mort de l’ « Esclave » et leur enterrement collectif dans le même tombeau au cœur de l’Etat de droit, œuvre universelle de la mission des humains sur la terre. Il semble que cette œuvre selon Alexandre Kojève, est déjà réalisée quelque part dans le monde, et cette réalisation suffirait à déclarer la fin de l’Histoire.

 

Pourquoi alors les hommes et les peuples se battent toujours, en Allemagne, en Russie, en France, en Chine, et au Sénégal, s’il l’Histoire c’est-à-dire les batailles humaines ne peuvent plus rien enfanter de nouveau ? Pourquoi se battre s’il n’y a plus aucun homme différent des autres, aucune société, aucune organisation politique ou morale à attendre dans le Devenir ?

 

C’est la fin de l’Histoire, des combats pour la conception et la réalisation de l’Etat de droit, mais le conflit règne toujours dans les intimités individuelles, entre les hommes, entre les groupements sociaux, entre tous et cette belle et grande œuvre humaine qu’on appelle Etat de droit et entre les organes de cette institution.

 

Faut-il alors considérer l’Etat de droit comme la fin de l’Histoire ou plutôt comme une condition, un moyen, une étape spécifique de l’Histoire nécessaire à la conception et à la réalisation de la libération finale de l’homme qui rendrait tout combat théorique et pratiquement impossible ?

 L'auteur  Association Architecte du Bien(AAB)
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Association Architecte du Bien(AAB)
Blog crée le 17/12/2011 Visité 466872 fois 283 Articles 6195 Commentaires 14 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires